rechercher

lettre d'information

actualités

Bruno Le Dantec

Bruno Le Dantec est né à Marseille. Sous le pseudonyme Nicolas Arraitz, il a publié une chronique de voyage dans les montagnes indiennes du Sud mexicain, « Tendre Venin », (Le Phéromone, 1995) ; ouvrage ensuite traduit et publié en Espagne (Virus, 1996), puis en Italie (Samizdat, 1997). Sous son vrai nom, il a écrit C’est l’Amérique, texte inclus dans « Mala Noche », du photographe Antoine d’Agata (En Vues, 1998), ainsi que La Gazelle, nouvelle publiée dans « Méditerranée, Babylone de l’imaginaire » (Images en Manœuvres, 2000). Chroniqueur pour la radio publique andalouse Canal Sur (2001-2002). A écrit le texte du « Cabaret Nomade », spectacle musical créé à La Ciotat (Festival Nuits Métis, 2002). Il signe un recueil de récits « Douze crimes avec ou sans bagnole » (La Poissonnerie, Marseille 2002). Par A+B, chronologie autobiographique, en postface d’« Insomnia », d’Antoine d’Agata (Images en Manœuvres, 2003). Ballon pied, textes inclus dans « Mr Foote, vous êtes un salaud ! » (La Poissonnerie, 2004). Monsieur des fruits amers, préface de « Nos Algéries », livre publié à l’occasion d’une exposition de l’Atelier De Visu, Marseille 2004. Les dialogues de « La Huitième Merveille », spectacle de rue de la compagnie Les Plasticiens Volants, créé à Terrasson le 6 juillet 2004. Éloge du débusqueur andalou, préface du « Manifeste des chômeurs heureux » (Le Chien rouge, 2006). La ville sans nom, postface de « Psychogéographie », d’A. d’Agata et B. Le Dantec (Le Point du jour, 2005). « La Ville-sans-nom, Marseille dans la bouche de ceux qui l’assassinent » (Le Chien rouge, 2007). Collabore avec divers périodiques à Marseille (CQFD), Naples (Napoli Monitor) et Mexico (La Guillotina).