couverture de PENSER SADE
225 pages - 17,00 €

PENSER SADE

Revue Lignes n°14

À défaut de pouvoir parler de tout Sade, nous avons pris le parti de parler de la pensée de Sade.

Comment parler de Sade à nouveau ? Et de quel Sade ? De tous ? Impossible. Il échappe. La liberté sans frein de cette œuvre ne peut pas être contenue dans les limites d’un numéro de revue, même ouverte aux voix les plus diverses. À défaut de pouvoir parler de tout Sade, nous avons pris le parti de parler de la pensée de Sade. De faire l’hypothèse, pas si fréquente que cela, qu’existe une pensée de Sade. Une pensée qu’il nous incombe de penser, à notre tour, à notre époque. Autrement dit, nous voulons prendre au sérieux, y compris du point de vue de la pensée, ce qui était fait pour déjouer tout sérieux, a fortiori le sérieux de la pensée.

L’Histoire y invite (la part que Sade a prise à la Révolution ; mais aussi cette égalité hâtive établie dès les lendemains de la guerre et l’ouverture des camps entre ce que Sade a représenté et ce que les nazis ont fait) ; l’histoire de la pensée aussi (peut-on penser Sade comme rival de Kant ou de Hegel ?) ; l’histoire de Dieu et des religions (Sade est, avec Nietzsche, la plus violente des apostrophes adressées par un homme à Dieu).

C’est notre intention principale.

Notre intention subsidiaire : par les temps d’étranglement de la pensée libre qui courent, démontrer que Sade n’est pas le pire point de vue pour juger notre monde.

 

Sommaire

Christian Prigent, Un gros fil rouge ciré. De la nature 
Jean-Paul Curnier, Une existence sans objets. Sade, Klossowski 
Véronique Bergen, Les possibilités de la pensée en l’absence de Dieu 
Jean-Pierre Faye, Sade, l’ange de la Terreur 
Alain Brossat, Du bon usage de l’histoire (Petit manuel d’humour sadien)
Sandrine Israël, Casuistique de Sade. Sade décline ses cas 
Pierre-Olivier Capéran, Corps-continent 
Arno Bertina, Dans le crime, c’est la langue qui résiste 
Alain Naze, De Silling à Salo. Usages pasoliniens de Sade 
Jean-Luc Peurot, Les cent Vincennes 
Bernard Sichère, Sade, l’impossible 
Mario Perniola, Sade et la désexualisation médiatique 
Jean-Marc Levent, Sade, l’homme naturel du XIXe siècle 
Stéphane Nadaud, Eloge d’Augustine 
Bernard Noël, Le Retour de Sade 

 

Directeur : Michel Surya

Comité de rédaction : Fethi Benslama, Alain Brossat, Jean-Paul Curnier, Jean-Luc Nancy, Bernard Noël, Jacqueline Risset, Enzo Traverso

Prix : 17,00 € (disponible)
Format : 16 x 21 cm
Nombre de pages : 225 pages
Date de parution : 1er mai 2004
ISBN : 2-84938-013-X
EAN : 9782849380130