rechercher

lettre d'information

couverture de PENSER LA PAIX, PENSER L'IMPOSSIBLE : LE CONFLIT ISRAELO-PALESTINIEN
256 pages - 22,00 €
Éditions Lignes

PENSER LA PAIX, PENSER L’IMPOSSIBLE : LE CONFLIT ISRAELO-PALESTINIEN

Revue Lignes n°46

Pour la première fois, Lignes aborde la question brûlante du conflit israélo-palestinien. En confiant l’élaboration de ce numéro à un collectif d’intellectuels qui militent pour le rapprochement des deux communautés nationales. Il s’agit de penser la possibilité de la paix. Un numéro exceptionnel.

Extraits de la « Présentation » de Henri Cohen-Solal :

L’espace de cette publication est un espace de médiation, que nous avons ouvert, Aline Alterman, Lucy Nusseibeh et moi-même : un espace de médiation entre Palestiniens, Israéliens et quelques autres. Nous avons respecté dans notre démarche les règles fondamentales d’un espace de médiation entre des parties en conflit pour que celles-ci puissent s’entendre et se respecter. 

Les textes publiés se répartissent en une douzaine d’articles écrits par des Palestiniens et des Israéliens vivant au Proche Orient ou en diaspora. À ces intellectuels s’ajoutent quelques autres sensibles aux questions soulevées par le conflit. Il ne me semble pas qu’il puisse exister vraiment, pour ces deux peuples, de solution imposée de l’extérieur. Le chemin doit être celui d’une confiance retrouvée l’un dans l’autre, pour avancer ensemble. C’est à cela, aussi, que veut œuvrer cette publication.

Le climat dans la région se dégrade profondément, mais cela signifie pour nous, précisément, que nous devons renforcer les possibilités d’une confiance partagée.
Il nous faut traiter du traumatisme et de l’angoisse, tout comme de notre idéal et de notre espérance. Ces textes reflètent tous ces états contradictoires où le Proche Orient nous fait plonger quotidiennement. La quête d’une voie du milieu pour se dégager de la haine et du conflit est-elle possible ? Ces textes insistent à poser la question.

[…] Même si le rapport au réel de la peur est différent chez le peuple palestinien – un peuple qui vit aujourd’hui sous le joug de l’occupation –, différent de celui qui émerge dans la conscience tourmentée de l’histoire du peuple juif et des Israéliens, chacun de ces deux peuples est en prise avec la peur – dans l’histoire fondée, et dans leurs psychismes tout autant irrationnelle, souvent inconsciente –, avec la peur de disparaître.

Certes nous ne sommes pas suffisamment naïfs pour ignorer qu’il existe une effroyable manipulation institutionnelle de la colère, et une exploitation politique de la peur, qui conduisent, pour les besoins de quelques gouvernances aveuglées, à fabriquer des mauvais objets, des démons et des anges, à nourrir la haine de l’autre et l’idéalisation de soi. Mais nous avons choisi de nous tenir hors du champ des jugements à l’emporte-pièce, si possible de développer quelque croyance dans la non-violence, l’écoute, la reconnaissance et le respect mutuels. Ce recueil de textes d’intellectuels si éloignés les uns des autres, marquant chacun sa différence, en témoignent.

Numéro coordonné par Henri Cohen-Solal, Lucy Nusseibeh et Aline Alterman

Contributeurs

- Abdelfattah Abusrour (directeur du Centre Alrowwad pour la culture et la formation théâtrale, Bethléem, Palestine)
- Aline Alterman (philosophe, poète, Paris)
- Amneh Badran (politologue, université Al-Quds, Palestine)
- Denis Charbit (politologue, Open University, Tel Aviv)
- Anne-Marie Codur (intellectuelle, musicienne, études pour la paix et la non-violence, Boston, MA, USA)
- Henri Cohen-Solal (psychanalyste, directeur du collège doctoral Paris-Jérusalem)
- Jackie Feldman (anthropologue, université Ben Gourion, Neguev, Israël)
- Edgar Laloum (éducateur, fondateur du Beit Ham, Israel-France)
- Salman Masalha (lettré de civilisation et langue arabe, écrivain, poète, essayiste, Israël)
- Stéphane Mosès (philosophe, université hébraïque de Jérusalem, décédé) 
- Lucy Nusseibeh (philosophe, université Al-Quds, Palestine. Directrice du MEND (Middle East Nonviolence and Democracy, Ramallah))
- Valérie Pouzol (historienne, CNRS, Paris)
- Daniel Verba (sociologue, université de Paris XIII) 
- Elisabeth Weber (philosophe, Université de Santa Barbara, CA, USA)

Editeur : Éditions Lignes
Prix : 22,00 € (disponible)
Format : 16 x 19 cm
Nombre de pages : 256 pages
Date de parution : 13 mars 2015
ISBN : 978-2-35526-142-8
EAN : 9782355261428