couverture de LA MÉTHODE DE LA SCÈNE
A paraître le 17 mai
144 pages - 15,00 €
Éditions Lignes

LA MÉTHODE DE LA SCÈNE

Conversations avec Adnen Jdey

« L’intérêt de la scène, c’est de montrer la pensée au travail, les concepts en train de se faire par opposition à toute une tradition philos­ophique qui dit qu’il faut d’abord définir les termes et voir comment ils se combinent et donnent la rationalité de la chose. » (Jacques Rancière)

L’impulsion fondamentale de la philosophie de Jacques Rancière est d’interroger la manière dont les partages de la pensée reconduisent la division entre ceux à qui le logos est reconnu et ceux à qui il est nié. L’un des aspects les plus saillants du rapport très étroit entre objet et méthode est le rôle que joue, dans cette philosophie, la dramatisation des concepts. Il n’est d’ailleurs pas exagéré d’avancer qu’aucun geste n’est davantage associé à cette pensée que celui de la mise en scène, laquelle met au jour ce qui travaille l’identité contrariée des scénarios de l’art et des fictions politiques, à savoir la possibilité d’affirmer la puissance commune de la pensée et de l’égalité des intelligences.

Si le pari de la parole chez Jacques Rancière constitue une façon de raccorder l’élan de la pensée aux rebonds du dialogue, ce livre de conversations se place en état de perpétuelle poursuite. Non seulement au sens où la « poursuite », dans les arts de la scène, désigne un projecteur orientable pour suivre sur le plateau l’acteur en mouvement ; mais aussi comme le mouvement qui, de scène en scène, anime à deux voix l’exercice vif de la philosophie.

Editeur : Éditions Lignes
Prix : 15,00 € (à paraître)
Format : 13 x 19 cm
Nombre de pages : 144 pages
Date de parution : 17 mai 2018
ISBN : 978-2-35526-184-8
EAN : 9782355261848