couverture de DÉSERTIONS
112 pages - 17,00 €
Lignes-Vertigo

DÉSERTIONS

Revue Vertigo n°35

Il n’est pas indifférent qu’un certain nombre de films récents - Last Days (Gus Van Sant, 2005), Into the Wild (Sean Penn, 2007), Old Joy (Kelly Reichardt, 2006), L’Homme qui marche (Aurélia Georges, 2007), La Frontière de l’aube (Philippe Garrel, 2008) - mettent en scène des personnages dont le devenir est étroitement lié à un processus de désertion.
Comment ne pas reconnaître à travers les ruptures, les défections, les soustractions dont procèdent leurs trajectoires, les expériences–limites ou inédites auxquelles les livrent leur refus, et les inventions formelles qu’elles inspirent, la ligne de force d’un désir commun : celui d’appréhender ce que peut bien vouloir dire aujourd’hui l’acte de « déserter », et conjointement, d’y éprouver les possibles du cinéma.
Ce numéro s’attache à cerner ce qui constitue l’actualité et la singularité de ces figures de désertions, tout autant que les enjeux esthétiques, existentiels ou politiques dont elles sont porteuses.
Il est aussi l’occasion de revenir sur un film de 1974 que l’on peut considérer comme l’un des plus beaux films de l’époque sur la question de la désertion : Un homme qui dort, de Georges Perec et Bernard Queysanne.

Sommaire

Extravagances
- Une nouvelle Amérique encore inapprochable
Into the Wild, Sean Penn, 2007
SAAD CHAKALI
- L’extravagance selon Henry David Thoreau
Extrait de Walden
- « La tristesse n’est qu’une joie passée »
Old Joy, Kelly Reichardt
FREDERIC MAJOUR
- I am a Cinematographer
Chanson de Will Oldham
- « Nos vies parfois nous disent à l’oreille
le secret des énigmes d’autrui »
Louisiana Walk # 14, Janet Cardiff, 1996
PHILIPPE FAUVEL
- Prénom Blake
Last Days, Gus Van Sant, 2005
PATRICK STRAUMANN
- Into the white (and out of the black)
The Brown Bunny, Vincent Gallo, 2003
CYRIL NEYRAT
- La déroute du paysage
PIERRE-DAMIEN HUYGUE
- « Etre absent à la légende »
Conversation avec Pierre-Damien Huygue
- Montage photos de Safia Benhaim

I would prefer not to
- Le peuple qui dort
Notes sur le cinéma de Philippe Garrel
MARCOS UZAL
- All That Is My Own
chanson de Nico
- L’homme qui marche
JEAN DURANCON
- Entretien avec Aurélia Georges
à propos de L’Homme qui marche, 2007
- Fils de chien
Vladimir Slepian (extrait)
- Entre deux eaux
Five Easy Pieces, Bob Rafelson, 1970
Confort moderne, Dominique Choisy, 2000
LAURENCE LECUYER

UN HOMME QUI DORT
- « Nous étions inspirés par la ville et la lumière »
Propos de Bernard Queysanne
- La sextine du somnambule
Notes sur Un homme qui dort
EMERIC DE LASTENS
- L’homme fêlé
MARCOS UZAL

Editeur : Lignes-Vertigo
Prix : 17,00 € (disponible)
Nombre de pages : 112 pages
Date de parution : 1er décembre 2008
ISBN : 978-2-355260-72-8
EAN : 9782355260728