rechercher

lettre d'information

couverture de RÉSISTANCE ET ORGANISATION
A paraître le 4 février
192 pages - 20,00 €
Éditions Lignes

RÉSISTANCE ET ORGANISATION

Revue Lignes n°67

La situation politique actuelle l’imposerait : de se poser la question de la capacité de la pensée à « agir ». L’a-t-elle pu, le peut-elle, à quelles conditions, à quel prix ? Agir pour s’opposer à ce qui menace. Faute d’avoir toujours réussi à faire que le monde soit meilleur, peut-elle empêcher qu’il soit pire ?

Face aux échéances électorales en France, et dans un contexte politique international toujours plus inquiétant, il s’agit encore et toujours, mais peut-être plus que jamais dans l’histoire de la revue, de prendre la mesure de la pensée, de sa responsabilité, et de sa puissance même, en vue de l’action.
Canguilhem, dans les années 1930, citant le Rouge et le Noir de Stendhal, appelle à s’organiser face au fascisme : « Quelle est la grande action qui ne soit pas impossible au moment où on l’entreprend ? C’est quand elle est accomplie qu’elle semble possible aux êtres du commun. » Il s’adresse ainsi aux lycéens : « Le problème est de choisir entre une attitude de soumission aux contingences historiques ou aux nécessités, qu’on les estime métaphysiques ou physiquement fondées, et une attitude de résistance ou plutôt d’organisation. »

Attitude de résistance et d’organisation : et si c’était cela qu’il fallait à nouveau penser pour l’action immédiate ? Le dilemme semble marqué : pensée et action s’opposeraient de fait. La pensée, tout au plus, inspirerait l’action, mais serait impuissante à en constituer une. Supposons le contraire. En commençant de nous poser cette question : pourquoi, à chaque fois, c’est le péril fasciste qui repose, même à nouveaux frais, la question de l’action, quand la situation précédente, qui a nourri ce péril, ne la posait pas, ou pas assez ? Cette autre question : de quelle marge de manœuvre (organisationnelle même) nos pensées disposent-elles lorsque monte de tout bord et dans tant de pays ce péril – qui ne remonte pas que de son tripot historique d’extrême droite (RN), mais de l’informe populisme aussi bien, des partis supposément républicains même (lesquels en sont rendus à manifester avec la police contre la justice) ? Supposons la pensée elle aussi de capable de puissance pratique, de puissance stratégique aussi bien que de puissance conceptuelle. Faire le futur, défaire le présent, refaire le passé : c’est sans doute à ces conditions que nous serons assez nombreux pour faire barrage à ce que les instituts de sondages donnent comme sûr.

Numéro conçu et réalisé par :
Mathilde Girard, Frédéric Neyrat, Michel Surya & Sophie Wahnich

Editeur : Éditions Lignes
Prix : 20,00 € (à paraître)
Format : 16 x 21 cm
Nombre de pages : 192 pages
Date de parution : 4 février 2022
ISBN : 978-2-35526-204-3
EAN : 9782355262043