rechercher

lettre d'information

couverture de L'EPOQUE DES APPAREILS
368 pages - 19,00 €
Lignes-Léo Scheer

L’EPOQUE DES APPAREILS

Comment penser les rapports entre arts et technique de manière originale ? En prenant vraiment au sérieux la question fondamentale de la technique, c’est-à-dire en distinguant les arts et les appareils.

Comment penser les rapports entre arts et technique ? En prenant au sérieux la question essentielle de la technique, c’est-à-dire en distinguant entre les arts et les appareils. Les arts (peinture, sculpture, musique, etc.) possèdent en effet chacun une propre technique. Une seconde technique s’y ajoute cependant qui permet leur reproduction (gravure, photo, disque, CD, etc). C’est au moyen de cette distinction que Walter Benjamin introduisit, le premier, à la réflexion sur les appareils. On peut le constater maintenant : ces techniques de reproduction font époque en configurant la sensibilité commune et l’action politique. Autrement dit, ces techniques sont bien plus que de reproduction, elles déterminent le mode même d’apparition des événements : le XXe siècle a été déterminé par le cinéma, le siècle précédent par la photo, le XVIIIe par le musée, etc. C’est que chaque appareil invente une temporalité spécifique qui devient celle de son époque.
Dès lors, une philosophie de la culture comme celle que développe Jean-Louis Déotte, à partir de Schiller, Arendt, Adorno, Lefort, Lyotard, J.-L. Nancy ou Rancière, fait le pari que les seules véritables révolutions sont appareillées et que l’émancipation de l’humanité procède des inventions successives d’appareils esthétiques et politiques inédits. Un des derniers en date, le cinéma, intègre tous les autres, ayant comme vertu de respecter l’événement bien plus que tous les autres. En cela, il constitue le fondement de ce que la philosophie française contemporaine a produit de plus important (la « déconstruction », la « postmodernité », etc).
L’Époque des appareils est le résultat de nombreuses années de recherche à l’intersection de plusieurs disciplines : l’esthétique, la politique et la philosophie. Les œuvres des cinéastes et/ou artistes contemporains (Greenaway, Sokourov, Altamirano, Hélie) y sont envisagées sous ces angles mutliples. Ce livre constitue une pièce essentielle dans l’élaboration d’une pensée contemporaine sur l’image et les conditions de sa production (outils, moyens).

Editeur : Lignes-Léo Scheer
Prix : 19,00 € (disponible)
Format : 13 x 19 cm
Nombre de pages : 368 pages
Date de parution : 2 novembre 2004
ISBN : 2-84938-018-0
EAN : 9782849380185