Jacques Sapir ou le piège du souverainisme

Jacques Sapir, dont les opinions, même si elles étaient souverainistes, se situaient plutôt à gauche, vient de déclarer qu’il appelait de ses vœux une alliance avec le FN, qui, malgré la « dédiabolisation » à laquelle s’emploie sa présidente, continue d’exprimer des positions racistes, antisémites et islamophobes. Lire la suite sur Libération.
Mise à jour: lundi 31 août 2015