rechercher

lettre d'information

actualités

Entretien avec Emmanuel Moreira sur Radio Grenouille, réalisé au Mucem à l’occasion du cycle « Peur : raisons et déraisons ».

Fethi Benslama s’entretient avec Emmanuel Moreira sur Radio Grenouille, à l’occasion du cycle « Peur : raisons et déraisons » (Mucem, Marseille). Écouter.

La guerres des subjectivités en Islam est une suite de textes publiés aux aux éditions Lignes, pour comprendre la crise d’identité dans les pays arabes. Une guerre analysée dans l’ouvrage depuis la fin de la période coloniale jusqu’à nos jours avec un pic de radicalisation à partir des années 1980. Que se passe t-il aujourd’hui à l’intérieur de l’Islam ? Une guerre civile répond l’auteur dont l’objet est le musulman lui-même. C’est la définition même de ce qu’est être musulman qui fait conflit. C’est aussi une guerre où se joue le passage de la tradition à la modernité, le rapport en science et théologie. Ainsi la question ce qu’est être musulman devient : Comment rester musulman ? Une question déjà vive à la période des lumières à la fin du XVIII° siècle, moment où va se cristalliser une « idéalité islamique blessée ».

Fethi Benslama est philosophe, psychanalyste, professeur de psychopathologie à l’université de Paris VII-Denis Diderot, où il ditige l’UFR « Sciences humaines cliniques ». Il est l’auteur de plusieurs essais remarqués dont, récemment, La Psychanalyse à l’épreuve de l’islam (Flammarion, 2002), Déclaration d’insoumission à l’usage des Musulmans et de ceux qui ne le sont pas (Flammarion, 2006), Soudain la révolution. Géophysique d’un soulèvement (Denoël, 2011) et dernièrement aux éditions Lignes, La guerre des subjectivités en Islam.

Mise à jour: mercredi 13 mai 2015